Accueil

> Présentation de Carennac

Présentation de Charles Montin (empruntée avec son autorisation au site des Amis de Carennac)
  1. Environnement
  2. Site et aspect du village
  3. Séjourner à Carennac.
Petite commune (370 habitants) de la Communauté de Communes du Pays Haut Quercy-Dordogne, desservie par la gare de Bétaille, sur la ligne d'Aurillac à Brive, Carennac se trouve au centre d'une région riche en curiosités naturelles et sites historiques d'un grand intérêt: à quelques kilomètres, le gouffre de Padirac et un haut-lieu de pèlerinage : Rocamadour. Baigné par les eaux de la Dordogne, resserré autour d'un prieuré clunisien fondé au XI° siècle, le village a conservé son aspect médiéval et chaque pierre y raconte une histoire.

Environnement : Le territoire de la commune comprend deux parties bien distinctes: le Causse et la vallée de la Dordogne.
Le Causse - Le plateau qui domine Carennac constitue la bordure la plus septentrionale du Causse de Gramat; c'est une vaste table de pierre, légèrement inclinée vers l'ouest et le nord, faiblement mamelonnée. L'aspect pourrait en paraître triste: ce sont de vastes étendues grises où le roc se montre parfois à nu. Une herbe rare et sèche pousse entre les fissures, nourriture savoureuse pour les moutons qui peuplent le plateau. Des touffes de genévriers se montrent de place en place ainsi que des bosquets de chênes. Quelques "igues" ou abîmes naturels trouent par endroits le rocher, tandis que quelques bosses représentent des tumulus ou tombeaux préhistoriques. Il émane de ces paysages une beauté tranquille et austère. Un silence profond y règne pendant la plus grande partie de l'année. Les bords de la Dordogne - La vallée forme dans cette région une plaine de quelques 5 km de large, composée de riches alluvions, éléments quartzeux et éruptifs charriés depuis l'Auvergne par le fleuve. La Dordogne y coule paresseusement entre les îles verdoyantes (les Escouannes, l'île de Calypso, etc.) couvertes de peupliers. Des coteaux cultivés en vignes et céréales encadrent les pentes basses de la rivière, tandis que le fond de la vallée est uniformément recouvert de grasses prairies. L'été, la Dordogne, claire et peu profonde est propice aux sports nautiques, tandis que l'hiver, le cours de la rivière devient plus rapide et plus régulier.

^ Haut de page

Site et aspect du village de Carennac :
Vu de la Dordogne, ou de l'île de Calypso, ou, au contraire, des dernières pentes du Causse, Carennac présente un aspect plus traditionnel, avec de nombreuses maisons d'aspect ancien, ses vieux pigeonniers, les tours et l'enceinte du Prieuré. L'impression s'accentue encore quand on pénètre dans les rues du village. Les rues sont étroites et tortueuses, de nombreuses maisons conservent leurs fenêtres à ogives et à meneaux, leurs portes gothiques à heurtoir de fer forgé, leurs tourelles d'escalier à poivrières, ou leurs ouvertures de la Renaissance, oeuvres d'un art plus raffiné, moins influencé par la tradition locale.

^ Haut de page

Le village s'étage sur les dernières pentes qui dominent le cours de la Dordogne, dans un véritable nid de verdure qui contraste avec l'aridité du Causse qui le domine. La rivière étale à ses pieds ses méandres et ses îles. Dans le lointain, au nord, s'estompent les derniers monts de la Corrèze et plus près, dans un merveilleux cirque vert et doré, les abrupts escarpements du Causse de Martel, à l'ouest; la masse rutilante du château de Castelnau, les tours de Saint-Laurent et le bloc grisâtre des Césarines, à l'est; tandis qu'au sud se dresse la barrière formidable du Causse, dominée par l'énigmatique ruine de Taillefer. C'est ce cadre, à la fois austère et riant, aride dans les sommets, plantureux dans les bas-fonds, ce paysage de plaines et de petits monts, qu'a chanté l' écrivain religieux Fénelon, dans son "ode à Carennac" et qui a peut-être inspiré certaines des descriptions que l'on trouve dans l'épopée du Télémaque (1699). 

Séjourner à Carennac :  

^ Haut de page

Situé légèrement à l'écart des grands axes touristiques, le village possède donc de nombreuses richesses propres à offrir un séjour reposant et intéressant à l'amateur d'histoire et d'art. On y trouve une infrastructure hôtelière de qualité, prise d'assaut pendant la période estivale, en particulier pour la qualité gastronomique de ses restaurants: toutes les spécialités traditionnelles de la région y sont servies dans une ambiance sympathique. Les alentours ne manquent pas de distractions et de possibilités sportives: la Dordogne offre tous les plaisirs de l'eau, pêche, descentes de rivière en canoë. A trois kilomètres, un centre nautique avec piscine, plage et toboggan aquatique.
Remarque : Carennac s'orthographie bien Carennac et pas Carrenac !

Page Précédente ] Page Suivante ]

Accueil ] Contact Mairie ] [ Présentation de Carennac ] Patrimoine ] Renseignements pratiques ] Tourisme ] Accès ]

 

Retrouvez d'autres communes du Lot sur le portail INFO46 :

INFO46 - portail des collectvités du Lot

( Site réalisé par webmestre@info46.fr  ;  www.info46.com )